Récitant et orgue : Dimanche 09 mai 2010 à 16h00

Les artistes :

  • Michael LONSDALE, récitant (acteur de cinéma et de théâtre)
  • Père Vincent Marie, orgue (organiste de l'Abbaye d'Ourscamp) 
  • Odile SAMOËL, récitante
  • Eric SANARENS, percussions extra-européennes
  • Bernard MASSON, ténor

Programme :

"Eaux vives" : Concert-lecture autour de textes profanes et sacrés avec improvisations musicales sur le thème de l'eau.
  
I - Introduction et Prologue
Chant des esprits au-dessus des eaux - Goethe

II - L'eau dans la Bible

  • La création
  • Le déluge
  • La Mer Rouge
  • Psaume 104
  • Kaddisch - Ravel

III - Eaux de la mort

  • L'Homme et la Mer - Baudelaire
  • Barbara - Jacques - Prévert
  • Auf dem Flusse - Schubert
  • Charles Vacquerie - Victor Hugo
  • A Villequier (extrait) - Victor Hugo
  • Hör' ich das liedchen - Schumann

IV - L'eau et l'esprit

  • La Samaritaine
  • Odes (extraits de la seconde Ode) - Paul Claudel
  • Pieta Signore - Stradella
  • Aufenthalt - Schubert

V - Eau de la Vie

  • Vision d'Ezekiel
  • La soif de Dieu - Origène
  • Baptême - St Cyprien
    Ode 3 du Canon Pascal (extrait) - St Jean Damascene
  • L'Apocalypse (extraits)

 

Les plus Cool : 

  • Cocktail offert dans l'église à l'issue du concert
  • Rencontre avec les artistes à l'issue du concert !
  • Ouverture au public des portes de l'orgue à l'issue du concert

Entrée : libre - plateau (attention, en raison de l'affluence, prévoir de venir tôt - ouverture des portes à 15h30)

Présentation des musiciens en quelques mots :

Né à Paris en 1931, d'un père officier britannique de l'armée des Indes et d'une mère française, Michaël LONSDALE vit en Angleterre jusqu'en 1939, puis au Maroc où il découvre le cinéma américain et tient ses premiers rôles dans des émissions pour enfants. Depuis 1947, il vit à PARIS où il pratique la peinture et commence sa formation d'acteur à l'art dramatique par Raymond ROULEAU puis chez Tania BALACHOVA, dont il suit les cours de 1952 à 1955. Dès la fin des années cinquante, il mène de front une triple carrière à la scène, au cinéma où il se partage depuis toujours entre le cinéma français et les productions internationales, et à la télévision. Très actif au théâtre, il y a joué sous la direction de metteurs en scène tels que Jean vilar et Claude RÉGY, et a prêté sa voix à de nombreuses émissions radiophoniques et lectures de poésie. Il joue Pirandello, Brecht et Tchekhov, tout en servant les grands noms du répertoire contemporain, de IONESCO à DURAS, en passant par Samuel BECKETT, Edward ALBEE, Tom STOPPARD et Peter HANDKE. Au Théâtre : A créé « Zoo Story » d'Edouard ALBEE avec Laurent TERZIEFF. A partagé le travail de Jean Marie SERREAU en créant « Comédie » de Samuel BECKETT et en jouant dans le roi Christophe d'Aimé CÉSAIRE. Longue collaboration avec Claude REGY en interprétant trois textes de Marguerite DURAS « l'amante anglaise » puis « l'Eden cinéma » avec Madeleine RENAUD, et « le navire night ». « La chevauchée sur le lac de Constance » de Peter HANDKE et « Home » de David STOREY avec Gérard DEPARDIEU. Interprète le rôle de Thomas POLLOCK Nageoire dans « l'échange » monté par Jean NÉGRONI avec Maia SIMON. Au Théâtre musical : Avec Michel PUIG et Georges APERGHS création de « Conversation » avec Edith SCIB et le percussionniste Jean Pierre DROUET. Opéra Garnier de Paris « Erzebeth » de Charles CHAYNES et « Jeanne au bûcher » d'Arthur HONEGGER et Paul CLAUDEL à l'opéra de MONTPELLIER. Filmographie : ( une centaine de films ) D'Orson WELLES « le procès ». De François TRUFFAUT « la mariée était en noir et baisers volés ». De Luis BUNUEL « le fantôme de la liberté ». De Jean Jacques ANNAUD « Au nom de la Rose ». De Marguerite DURAS « India Song ». De Jean Pierre MOCKY « snobs ». De James IVORY « Jefferson à Paris ». De Claude SAUTET « le chacal ». De Fred ZINNEMANN « les vestiges du jour ». De John FRANCKENHEIMER « Ronin » avec Robert de NIRO. « Les ystères de la chambre jaune » et « le parfum de la dame en noir ».

 

 Frère Vincent-Marie est originaire d'ÉPERNAY, en Champagne. Très jeune il reçoit une formation de solfège et de piano. Entré au Conservatoire National de REIMS, parallèlement à une formation musicale complète, il se perfectionne dans la technique de l'orgue devenu son instrument favori. Après avoir obtenu les examens et concours requis, dont un prix d'orgue et une licence de concert, il enseigne tout en offrant ses services d'organiste tant à REIMS qu'aux orgues Cavaillé-Coll  de sa ville natale. À 22 ans, il rejoint la famille religieuse des Serviteurs de Jésus et de Marie, à OURSCAMP (diocèse de BEAUVAIS, Oise). Fondée en 1930 et reconnue de droit diocésain depuis 1948, cette Congrégation a pour mission principale l’évangélisation des jeunes, qu’elle accomplit à travers la prière communautaire et personnelle, ’accueil et les retraites prêchées en divers lieux. En 1985, il devient titulaire des orgues de cette ancienne abbaye cistercienne d’OURSCAMP,  (XII° siècle). Père Vincent exerce son ministère sacerdotal au service de sa communauté religieuse, de son diocèse (dans le cadre de la formation des jeunes organistes liturgiques)  et du groupe d’artistes “Magnificat”  de PARIS en lien avec la ommunauté de l’Emmanuel. Ces divers services lui permettent de se produire en France et à l'étranger pour une mission de louange et d'évangélisation . En 1989, il réunit quelques amis pour constituer une Association dans le but de sauvegarder et faire connaître les orgues de l’abbaye sur lesquelles, à cet effet, P. Vincent a déjà enregistré sept disques compacts au profit de cet instrument,  ujourd’hui menacé par un affaissement du sol. Chaque année, une saison musicale de cinq concerts est organisée par cette ssociation dans la grande chapelle de l’abbaye. 

 

 

 

 

 

 

L'eau, symbole de mort chez les anciens devient symbole de vie dans la Nouvelle Alliance. (Eau destructrice, eau régénératrice, eaux du Styx, eaux du déluge, eaux du Jourdain, eau matricielle, eau baptismale, onde légère et eau profonde... ). En proposant un parcours à travers les oeuvres de plusieurs auteurs d'horizons divers et en les confrontant aux textes bibliques, nous offrons au spectateur une méditation sur l'eau qui, portée par la musique, devient au fil du spectacle une voie de cheminement vers l'Amour Divin. Aux très beaux textes dits par Michael LONSDALE et Odile SAMOEL, répondent la voix de l'Orgue du Père Vincent-Marie et les percussions ethniques et
mélodiques d'Eric SANARENS. Quelques airs interprétés par le baryton Bernard MASSON viennent ponctuer ce très beau parcours méditatif, comme autant de réponses de l'Homme à l'invitation d'amour de son Créateur ; réponses empreintes de ses joies et de ses peines, de l'expression de ses interrogations et de son espérance...